Hospitalité Notre-Dame des Armées

Blog de l'HNDA, hospitalité du diocèse aux armées françaises.

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

jeudi, juin 29 2017

Vidéo du message de Mgr de Romanet

https://www.youtube.com/watch?v=ch4hmuDagOw

Nomination du nouvel évêque aux armées

Photo_Romanet.jpgLe Pape François a nommé ce mercredi 28 juin, Mgr Antoine de Romanet évêque du diocèse aux Armées, il était jusqu’à présent doyen d’Auteuil et curé de la paroisse Notre-Dame d’Auteuil (Paris). Diplômé (Service Public) et Docteur (ès Sciences Economiques) de Sciences Po Paris, Mgr Antoine de Romanet a effectué son service national au Caire (1986-1987), puis après la Maison Saint Augustin (1988-1989) il a étudié la philosophie et la théologie à Bruxelles (1989-1992) puis à Rome (1992-1996). Pendant un temps, il a été enseignant d’économie, de culture générale et de méthodologie écrite et orale à IPESUP – institut privé de préparation aux examens et concours aux grandes écoles situé à Paris (1989-1994). Mgr de Romanet a été vicaire de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption et aumônier du lycée Molière à Paris (XVIème) entre 1996 et 2000, et délégué du diocèse de Paris pour les Journées Mondiales de la Jeunesse de 1998 à 2001. De 2000 à 2002, il a été aumônier général du Collège Stanislas à Paris (VIème). Parallèlement à ces activités, de 1997 à 2002, il a été membre du Comité consultatif pour la protection des Personnes dans la Recherche Biomédicale (CCPPRB) de Paris Saint-Antoine. En 2002, il a été nommé curé de la paroisse Saint-Louis de France de Washington DC (U.S.A) et aumônier du lycée français Rochambeau jusqu’en 2010. Depuis 2010, il est curé de la paroisse Notre-Dame d’Auteuil (XVIème), administrateur de « COROT Entraide », centre d’aide sociale pour les 18-25 ans et administrateur d’Apprentis d’Auteuil ; depuis 2011, il est co-directeur du département « Politique et Religions » du pôle de recherche du Collège des Bernardins ; depuis 2013, enseignant en morale sociale au Séminaire Saint-Sulpice d’Issy-les-Moulineaux et depuis 2014, doyen du doyenné d’Auteuil.

La date de l’ordination épiscopale de Mgr Antoine de Romanet est prévue pour le dimanche 10 septembre à 15h en la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Contacts presse Diocèse aux armées : Mme Florence de Saint-Quentin – 06 87 58 10 93 diocese-aux-armees@orange.fr

Diocèse de Paris : Mme Karine Dalle – 06 65 87 31 09 kdalle@diocese-paris.net

Interview de Mgr de Romanet à RCF :

Regarder le monde en-dehors de tout prisme national "J’ai accueilli cette nomination avec beaucoup de sérénité, dans un climat de prière. On reçoit cela comme une surprise totale, et il faut un peu de temps pour digérer" explique-t-il au micro de Pauline de Torsiac. Mgr de Romanet a passé beaucoup de temps à l’étranger durant son ministère. Une expérience bénéfique avant d’occuper un poste d’évêque chargé notamment d’aller soutenir les soldats français en opération extérieure. "Le fait de vivre à l’étranger est toujours une expérience extrêmement riche. On quitte sa zone de confort, on s’ouvre à d’autres réalités. J’ai appris à regarder le monde en-dehors de tout prisme national" ajoute-t-il.

Dans le contexte actuel de guerre mondiale par morceaux, de menace terroriste permanente, Mgr de Romanet aborde son futur ministère avec sollicitude pour les soldats français. "Ma première mission est de les accompagner, de les soutenir, de partager ce qu’ils vivent. C’est vers eux que va ma première pensée. J’essaierai d’être au maximum sur le terrain. Il y a aussi la dimension du dialogue interreligieux qui m’importe. Et à bien des égards, les différentes aumôneries au sein des Armées françaises sont le lieu tout à fait majeur dans ce domaine. Cela sera certainement un axe important de réflexion" lance-t-il.




"Les militaires, de belles personnalités" Au sujet de la projection des forces française à l’étranger, notamment au Sahel, Mgr de Romanet explique qu’il n’a pas d’avis précis sur la pertinence d’un tel engagement militaire, mais qu’il doit "accompagner et soutenir une réalité voulue par nos Armées et par le chef de l’Etat. J’aurai à faire en sorte que les décisions prises au niveau national et qui ne m’appartiennent pas, se concrétisent de la manière la plus heureuse et la plus sereine pour les uns et les autres".

Evoquant son séjour à Washington, Mgr de Romanet explique qu’il a eu l’occasion d’être assez proche des militaires, notamment au sein de la paroisse française. "J’ai toujours beaucoup apprécié leur sérieux, leur profondeur et leur réflexion. De très belles personnalités, un vrai sens du service et de l’obéissance" conclut-il.

samedi, juin 3 2017

Militaires blessés au Mali

Une attaque au mortier est survenue ce jeudi à matin contre un camp de la Minusma (Mission des Nations unies au Mali). Plusieurs soldats français étaient blessés durant ces faits qui se sont déroulés dans la commune malienne de Tombouctou. "Jeudi 1er juin, à 8h40, un tir indirect de mortier a touché le camp de la Minusma à Tombouctou, à proximité de l’emplacement des soldats français de la force Barkhane", est-il indiqué dans un communiqué relayé par Europe1. La Minusma, force de l’ONU au Mali, est composée de plus de 10 000 hommes, soit deux fois plus que la force française Barkhane déployée dans tout le Sahel.

Selon toujours le communiqué, de nombreux militaires français ont été blessés dans cette attaque. L’un d’entre eux se trouve dans un état grave. Les équipes médicales de la Minusma et de Barkhane l’ont immédiatement pris en charge. Des attaques régulières dans certaines zones du pays

Il existe près de 1 600 soldats français implantés au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane, mobilisée dans cinq pays du Sahel, et dont le QG est à N’Djamena. En 2013, l’intervention française a chassé la majorité des djihadistes du nord du Mali. Mais des zones entières du pays, souvent la cible d’attaques, échappent toujours au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU. Pas plus tard que cette année, le 5 avril dernier, un soldat français a perdu la vie dans un accrochage avec un groupe armé dans le Sud-est du pays.

Lien : http://www.linfo.re/monde/afrique/719551-mali-des-militaires-francais-blesses-dans-une-attaque-au-mortier

samedi, mai 27 2017

Vidéo sur le 59 ème PMI

VIDÉO SUR LE 59 ÈME PMI

jeudi, mai 25 2017

PHOTOS DU 59 ème PMI

Suivez l'actualité de l'HNDA au quotidien sur sa page Facebook et sur son site internet.

Retrouvez toutes les photos du 59 ème PMI 2016.

18671218_1213330965461630_121894461941993263_n.jpg

lundi, avril 17 2017

Inscription au PMI

Pour tous ceux qui souhaitent s'inscrire au PMI mais qui ne sont pas hospitaliers, vous pouvez le faire en ligne sur le site du diocèse aux armées françaises : http://pmilourdes.defense.gouv.fr

samedi, avril 1 2017

Un insigne pour le challenge blessés-valides du 59 ème PMI

Les élèves de la 81 ème promotion de l'école de gendarmerie de Châteaulin dont l'animal totem est le loup ont créé un insigne spécialement pour le challenge sportif blessés-valides du PMI. Il sera disponible à l'AND à Lourdes. Nombre limité ! IMG_1759.JPG

mardi, février 14 2017

Changement imminent d'Evêque aux Armées

http://www.dna.fr/politique/2017/02/13/in-pectore

Le journal "les dernières nouvelles d'Alsace" annonce la nomination prochaine de Mgr Luc Ravel notre actuel Evêque comme évêque de Strasbourg.

Le nom du successeur rue Notre-Dame des Champs n'est pas encore annoncé mais certaines rumeurs laissent entendre qu'il pourrait être choisi au sein même du collège du diocèse aux armées.aux Armées .

luc-ravel-pour-succeder-a-mgr-grallet-1486933970.jpg

samedi, février 11 2017

Recherche d'un hospitalier

Alain Henry lance cet appel : " ex infirmier militaire promotion 75-78 hôpital Desgettes à Lyon, je recherche un camarade, Yves FARDEL originaire de Bretagne mais qui résiderait en périphérie de Lourdes. Yves FARDEL aurait été Hospitalier pour le pélerinage de 2013." Votre réponse lui sera transmise.

mardi, février 7 2017

Photo du jour 07 février 2017

16508227_1550239991671248_7210278760054177079_n.jpg

mercredi, février 1 2017

Assemblée générale à Lourdes

Les hospitaliers sont appelés à se retrouver les 24, 25 et 26 mars à Lourdes à l'occasion de leur assemblée générale. Les délégués régionaux nous ont transmis le programme qui comprendra notamment la présentation des matériels pour la mobilité de nos blessés et invalides, la présentation du 59 ème PMI et la désignation des fonctions. Venez nombreux et inscrivez-vous auprès de vos délégués régionaux ! Vous trouverez sur le site internet de l'HNDA le programme de ces trois jours et l'ordre du jour de cette AG.

mercredi, janvier 25 2017

Affiche du 59 ème PMI

Voici l affiche du 59eme Pèlerinage Militaire International.

Il aura lieu du 19 au 21 mai 2017 à Lourdes. Cet événement est ouvert à tous, militaires, anciens militaires et civils.

Faites connaître largement cet événement autour de vous, auprès des blessés et malades de la communauté militaire également. Nous pouvons confier à la Vierge Marie, Notre-Dame des Armées, l ensemble des personnes qui préparent le pèlerinage. Nous prions la Vierge Marie,Notre-Dame des Armées, pour l ensemble des pèlerins qui seront présents à Lourdes et pour ceux qui en seront empêchés. 16195736_1533169663378281_3135861619780308404_n.jpg

samedi, janvier 7 2017

Epiphanie

adoration-mages.jpg

Cette mosaïque est située dans l'église Santa Maria in Trastevere à Rome.



La basilique Santa Maria in Trastevere fut reconstruite et agrandie (entre 1140 et 1143) sous le pontificat d’Innocent III sur les fondations de la première église érigée par le pape Calixte Ier(217 – 222). Le chœur de la basilique est décoré de mosaïques commencées au XIIème siècle. Sous le couronnement de la Vierge les mosaïques de la vie de Marie sont de Pietro Cavallini.

L’adoration des Mages ne se trouve que dans l’Evangile de Saint Mathieu traitant de l’enfance de Jésus. Des Mages, venus d’Orient, prévenus par l’apparition d’une étoile de la naissance du Roi des Juifs, se rendirent à Jérusalem pour interroger Hérode le Grand, Roi de Judée, sur le lieu de naissance du Messie. Ce dernier ayant consulté les prêtres et les scribes les envoya à Béthléem, ville indiquée par le prophète Michée comme lieu de naissance du Messie. Hérode leur demanda de se renseigner sur l’Enfant puis de revenir à Jérusalem pour que lui-même puisse aller lui rendre hommage.

Arrivés à Béthléem, guidés par l’Etoile qui était réapparue, les Mages entrèrent dans la maison et se prosternèrent devant le Messie, lui offrant l’or, l’encens et la myrrhe, tous trois présents royaux. Avertis par un Ange de ne pas retourner à Jérusalem, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. Ils causèrent ainsi, malgré eux, le massacre de tous les enfants de Béthléem de 2 ans et moins (voir le Massacre des Saints Innocents).

Le texte de Mathieu ne parle que de Mages, c’est-à-dire de Sages, et non de Rois. Cette assimilation apparaît au IIIème siècle avec Tertullien, Père de l’Eglise, et Origène au VIème siècle, autre Père de l’Eglise en fixera le nombre à 3. Au Xème siècle chaque Roi Mage fut identifié : Melchior, roi de Perse qui offrit l’or de la royauté, Gaspard venant d’Asie, l’encens pour la divinité de Jésus, et Balthasard, l’Africain, apporte la myrrhe qui sert à l’embaumement, allusion à la mort du Christ, mais aussi à sa résurrection. La tradition symbolise ainsi les trois continents connus de l’époque.

L’Epiphanie célèbre la visite des Rois Mages le 6 janvier. Chez les Orthodoxes, la Théophanie fêtée elle aussi le 6 janvier, commémore le Baptême du Christ. Dans les pays hispanophones les cadeaux aux enfants sont offerts à l’Epiphanie et non à Noël. Les Rois Mages sont enterrés dans la cathédrale de Cologne dont ils sont les Saints Protecteurs.

source : http://www.1oeuvre-1histoire.com/adoration-mages.html

jeudi, décembre 8 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,26-38.

Caravaggio_-_The_Annunciation.JPG

Au sixième mois d'Élisabeth, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

samedi, décembre 3 2016

L'origine du 2S fêté le 2 décembre

En 1802 Bonaparte fonda l'Ecole Spéciale Militaire (ESM). C’est lors de la bataille d’Austerlitz (2 décembre 1805) que tomba le premier Saint-Cyrien. Depuis, dix mille de nos grands Anciens ont donné leur vie pour la grandeur de la France. La tradition de fêter le 2 S remonte au Second Empire : les élèves avaient alors l’habitude de se livrer dans les dortoirs de l’Ecole à des grandes batailles de traversins et de matelas. Il devint habituel de fêter de cette façon l’anniversaire de la bataille d’Austerlitz la veille du 2 décembre. Eugène TITEUX, dans son ouvrage sur Saint-Cyr, évoque ces moments : “ ... les matelas accumulés formaient des retranchements qui s’élevaient jusqu’au plafond ; bidons et gamelles servaient d’instruments pour battre la charge et les élèves, en chemise, armés de traversins et de sacs à linge, se livraient des combats homériques, pendant que de grands bruits de planches imitaient les détonations d’artillerie. Cet affreux vacarme s’accomplissait dans l’obscurité la plus profonde, tous les becs de gaz ayant été prudemment éteints... ”. Le jour même du 2S, les élèves confectionnaient les habits pour la “ nuit d’Austerlitz ” qui recréait la célèbre veillée aux flambeaux de l’Empereur au milieu des bivouacs, le soir qui précéda la bataille. L’anniversaire s’achevait ainsi par une procession illuminée dans la Cour Wagram, sur l’air de la Galette entonnée par Jeunes et Anciens. Du Marchfed, la reconstitution a été transférée sur un coteau de Coëtquidan, de topographie assez voisine du plateau de Pratzen, sommet d’un labyrinthe de vallons et de collines : les cercles enchantés de Brocéliande transformés en cercles de feu... Les canons tonnent, les fusils pétaradent, les sabres des cavaliers qui chargent reflètent les éclairs du soleil... d’Austerlitz, car la fin de l’automne est souvent dorée sous le ciel breton, et rarement y sont glacés, comme les lacs de Gildbach, les marécages de ce secteur où, pendant une heure, évoluent les fantassins aux longues et incommodes tuniques à parements rouges, qui, depuis le matin, bivouaquent sur la lande près de villages de tentes autours desquels caracolent les maréchaux. Apothéose de ce baptême du feu, les félicitations du Poireau (le général est appelé ainsi depuis le Général DEFFIS qui transforma en potager les jardins de Saint-Cyr) au Père Système incarnant l'Empereur dont il vient de relire le fameux ordre du jour : “ Soldat ! je suis content de vous... Il vous suffira de dire : j’étais à la bataille d’Austerlitz pour que l’on réponde : Voilà un brave ! ” Une copie en est conservée au Musée du Souvenir avec beaucoup d’autres pièces mémorables dont s’inspire la mise en scène de cette reconstitution, l’un des sommets de l’année scolaire. (texte tiré d’un ouvrage sur l’Ecole de Saint-Cyr)

Journée internationale des personnes handicapées

Ce 3 décembre est la journée internationale des personnes handicapées. http://www.handicap-international.org

mardi, novembre 22 2016

Décès du Père L'HENAFF

Le Père Ronan LE HENAFF nous a quittés samedi 19 novembre vers 18h00. Il était hospitalisé à l' HIA Clermont-Tonnerre de Brest.

Piece_jointe_Mail.jpeg Compagnon de nos messes , fidèle du PMI, il laisse derrière lui une trace lumineuse de service, de joie et d'humour. Il était parmi nous pour notre dernière récollection dans la basilique Notre-Dame du Folgoët. Nous le portons dans nos prières ainsi qu' Annie , sa sœur, qui veillait sur sa santé depuis longtemps. La messe d' enterrement aura lieu dans l' église de Crozon à 14h30 mercredi prochain 23 novembre. Le Père L'HENAFF sera enterré à Crozon . Son corps repose actuellement dans la chambre mortuaire de l'HIA Clermont Tonnerre à Brest (l 'Hôpital des Armées ).

samedi, novembre 5 2016

Des nouvelles des gendarmes blessés en Nouvelle-Calédonie

Sur son compte Facebook, la gendarmerie nationale vient d’apporter des précisions sur l’état de santé des militaires blessés lors d’une intervention, dimanche matin à Saint-Louis, alors qu’ils s’apprêtaient à dégager un barrage sur la RP1. On apprend en sait un peu plus sur leurs blessures.

Les dix gendarmes (un officier et 9 sous officiers) sont en période de convalescence.

L’un d’eux a été « gravement blessé par un tir d'arme de grande chasse, la balle transperçant une partie du dos, quatre par les éclats de polycarbonate suite à un tir d'arme de grande chasse perforant l'habitacle d'un véhicule, un gendarme a reçu des plombs au visage, trois d’entre eux ont été atteints par des jets de pierre et un gendarme a subi un important traumatisme sonore.
 »

« La réactivité de leurs camarades et le soutien médical intégré ont permis d’éviter le pire, précise encore la gendarmerie. Les personnels les plus gravement touchés ont reçu le soutien direct (par téléphone) du ministre de l’intérieur et du directeur général de la gendarmerie dans les heures qui ont suivi leur engagement ».

http://www.lnc.nc/breve/des-nouvelles-des-gendarmes-blesses-a-saint-louis

Agenda du mois de novembre de Christian Coutou

Après la fête de la Toussaint et la commémoration des défunts , nous voilà presque à la fin de l’année liturgique.

Du 5 au 11 novembre les évêques de France vont se retrouver en assemblée à Lourdes.

Le 11 novembre ce sera la fête universelle de Saint Martin. C’est une des plus grandes figures de sainteté de l’Histoire, né il y a 1700 ans. Ce sera aussi la commémoration de l’Armistice ; gardons ce devoir de mémoire.



Cette semaine : 3 nov Saint Martin de Porrès, religieux. 4 nov Saint Charles Borromée, évêque. 5 nov Sainte Bertille, moniale. 6 nov 32° Dimanche du Temps Ordinaire. Bienheureux martyrs espagnols. 7 nov Saint Willibrord, fondateur. 8 nov Bienheureux Jean Duns Scot. 9 nov Dédicace de la Basilique du Latran. 10 nov Saint Léon le Grand, pape et docteur de l’Eglise. 11 nov Saint Martin de Tours, évêque.

                  Commémoration de l’ Armistice.

Sur France 2, ce dimanche 6 novembre : 9h30 Martyre et espérance des Chrétiens Orientaux.



Sur KTO, ne manquez pas : Samedi 5 novembre à 20h40 V.I.P. Patrick de Carolis. EN DIRECT DE ROME Dimanche 6 novembre à 10H00 Messe pour le Jubilé des prisonniers. Lundi 7 novembre à 20h45 Documentaire inédit. Saint Martin, 1700 ans de partage. Mardi 8 novembre à 20h40 Les Mardis des Bernardins. Lire les premiers écrits chrétiens aujourd’hui. Mercredi 9 novembre à 20h40 Documentaire inédit. La communauté Saint Martin. Jeudi 10 novembre à 19h50 Le travail dans tous les sens. L’Allemagne est-elle un modèle? Vendredi 11 novembre à 20h40 Deo & Debats.



Alors que la guerre fait rage en Syrie et en Irak, nous prions pour toutes les populations prises en otage et les réfugiés.

Recollection des hospitaliers de la DR BREST

Le samedi 05 novembre, les membres de l'hospitalité de la délégation de Brest et les jeunes de l'aumônerie de l'ENSTA se sont retrouvés à Notre-Dame du Flogoët sous l'impulsion de Jean-claude Gilbert pour une journée de récollection d'autômne. La journée a commencé par les laudes et un café animé par une explication très détaillée de l'histoire de l'abbaye du Folgoët puis s'est poursuivie par une messe fervente célébrée par le père Jacques Fournier aumônier du CIN et de l'ENSTA de Brest. L'appétit spirituel étant comblé, un repas traditionnel composé d'un "kig ar farzh" a rassasié les estomacs vides autour d'une tablée conviviale. A l'issue du repas, les participants ont assisté à une conférence donnée par M. Pierre CABON , iconographe, sur le thème : « l’icône, trésor du christianisme ». Les hospitaliers ont découvert les subtilités de cet art sacré apprenant au passage la symbolique très riche des icônes orthodoxes. Puis les vêpres ont clos cette journée riche, intense et chaleureuse en dépit des températures automnales.

- page 1 de 6